Rentrée du Club Histoire de Ti ar Vro Gwengamp

Le  » club histoire  » de Ti ar vro Gwengamp prend la forme d’une conférence -débat mensuelle , en langue française, ( 1er vendredi du mois ),  dont le thème sera , cette année , l’histoire de la Bretagne contemporaine ( de 1939 à nos jours…). Cela a leiu dans nos locaux 3 place du Champ au Roy à Guingamp. 
Il est animé par Guy Kerherve ( professeur d’histoire )
A noter que chaque année , un ou plusieurs « klub » supplémentaires , en langue bretonne , sont organisés hors thème ( Le français est utile pour évoquer la Bretagne et la culture bretonne et  en breton , on peut parler de tout !) 
25 euro inscription et 20 euro adhésion. 
Reprise le 5 octobre.
here
Publicités

11 novembre : Présentation et lecture publique « War hent ar gêr/Sur la route de la maison »

Marie-Claire Morin des éditions à l’ombre des mots vous donne rendez-vous au Centre Culturel Breton le samedi 11 novembre à 18H30  pour une présentation publique de son dernier ouvrage ainsi recensé dans le Télégramme  . La présentation de l’ouvrage sera accompagné d’une lecture d’extraits en langue bretonne et en français.

Marie-Claire Morin, des éditions A l’ombre des mots, a présenté le dernier ouvrage « War hent ar gèr » (Sur la route de la maison) : la Grande Guerre banale et exceptionnelle de Michel Lech’vien. Une sortie qui lui tenait à coeur. Cet ouvrage relate le récit d’évasion de Michel Lech’vien, prisonnier en Allemagne en septembre 1914, qui n’était autre que son grand-père. Ce livret, où il consignait les péripéties de son évasion, fut publié en breton sous forme de feuilleton en 1928 dans l’hebdomadaire Breiz, avant d’être vendu dans les écoles à 3.000 exemplaires en 1929 avec à la clé un objectif pédagogique pour la culture bretonne.

L’apport de spécialistes


Dans un premier temps, elle pensait éditer le livre en reprenant tel quel le livret, sans analyse et commentaire. Le sujet, après lecture du récit, a intéressé des spécialistes : Hervé Le Goff, sur la Bretagne et le Trégor et Yann Lagadec, historien, spécialiste de la Première Guerre mondiale. La rencontre a permis d’enrichir le récit pour proposer dans l’ouvrage trois versions écrites du récit : la première en langue bretonne de 1929, celle rédigée en français et, enfin, la traduction en français par Joseph Lech’vien, neveu de Michel et des souvenirs de ce dernier dans les années 90
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/pabu/edition-sur-la-route-de-la-maison-souvenirs-de-michel-lech-vien-22-09-2017-11673099.php#RpKRoWbGjUYXiPFf.99

warhent